“Pretty Proofreader”, une série japonaise

Le 3 mars 2017, lors de la jour­née pro­fes­sion­nelle « Cor­rec­teur : un lec­teur à part », à Nantes, nous avions eu la sur­prise de décou­vrir, en guise de hors d’œuvre, un extrait d’une série japo­naise nar­rant les aven­tures d’une jeune correctrice.

Il s’a­gis­sait de Jimi ni Sugoi ! Koet­su Garu Kono Etsu­ko (que l’on peut tra­duire par « La sim­pli­ci­té, c’est épa­tant1 ! La cor­rec­trice Etsu­ko Kono »), rebap­ti­sée Pret­ty Proo­frea­der pour la dif­fu­sion à l’é­tran­ger, ins­pi­rée d’un roman d’Aya­ko Miyagi. 

Une comé­die légère, colo­rée, com­po­sée de 10 épi­sodes de 60 minutes et d’un épi­sode bonus de 90 minutes – qui est, paraît-il, la véri­table conclu­sion de l’histoire –, dif­fu­sée sur NTV en 2016. La série pré­sente la par­ti­cu­la­ri­té d’afficher du texte sur l’image. 

Etsu­ko, 28 ans, rêve de deve­nir rédac­trice dans un maga­zine de mode et pen­sait se rap­pro­cher de son objec­tif en entrant dans une mai­son d’édition. Mal­heu­reu­se­ment pour elle, elle se retrouve affec­tée au ser­vice de relec­ture et de cor­rec­tion, « le moins gla­mour de l’entreprise ». À elle les joies de tra­quer les fautes d’orthographe et les inco­hé­rences dans les romans ou les articles qui vont être publiés. Mal­gré tout, elle fait tout pour rem­plir sa tâche au mieux, n’hésitant pas à par­tir à l’autre bout du Japon pour véri­fier qu’un roman res­pecte bien son contexte ou à mener sa propre enquête sur une affaire trai­tée dans un article de revue. Fina­le­ment, le nou­veau tra­vail d’Etsuko n’est peut-être pas si inin­té­res­sant qu’il n’y paraît2 .

La curio­si­té et le sens du détail qu’Et­su­ko mani­feste pour la mode, elle les met en œuvre dans son nou­veau tra­vail. Dès son embauche, elle entre en conflit avec la hié­rar­chie, en par­ti­cu­lier avec le direc­teur lit­té­raire, qu’elle appelle « Poulpe » – au fil des épi­sodes ils appren­dront à se res­pec­ter. Cette jolie jeune femme a la langue bien pen­due, se montre gaf­feuse, et son style sin­gu­lier de relec­ture lui fait vivre des aven­tures (il s’y greffe une amou­rette, intrigue secondaire). 

Après son suc­cès au Japon, cette série a fait l’objet d’un remake chi­nois en 2019, Stan­ding in the Time3 .

La série ori­gi­nale com­plète est dis­po­nible en France sur Raku­ten Viki.