Parcours en mots-clés

Comment je suis devenu correcteur

La domi­nante de mon par­cours est la com­mu­ni­ca­tion au sens large, en par­ti­cu­lier la théo­rie et la pra­tique de la clar­té du mes­sage (ou de la lisi­bi­li­té du texte écrit).

Cette thé­ma­tique s’est expri­mée dans les voies sui­vantes :

DEA de psy­cho­lo­gie sociale, option « Lan­gage et com­mu­ni­ca­tion » (avec un mémoire sur l’ambiguïté et sa réso­lu­tion et une for­ma­tion à l’ana­lyse du dis­cours) ;

Pas­sion pour la langue fran­çaise et ses sub­ti­li­tés [voir La biblio­thèque du cor­rec­teur] ; appren­tis­sage du code typo­gra­phique, lec­ture d’ouvrages sur la ponc­tua­tion, maî­trise de l’utilisation avan­cée du logi­ciel de cor­rec­tion Pro­Lexis ;

Sens de l’orga­ni­sa­tion et de l’habillage de l’information ;

Attrait pour l’argumentation, la sty­lis­tique et l’analyse lit­té­raire ;

Goût pour les langues étran­gères, en par­ti­cu­lier pour l’anglais et l’ita­lien ; théo­rie et pra­tique de la tra­duc­tion ;

Sen­si­bi­li­té à l’image (pho­to­gra­phie, Pho­to­shop).

Ces centres d’intérêt, je les mets en pra­tique comme secré­taire de rédac­tion et lec­teur-cor­rec­teur depuis 1991, ain­si que comme édi­teur Web, depuis ma for­ma­tion à l’École mul­ti­mé­dia.

Plus d’information sur mes pro­fils Lin­ke­dIn ou Via­deo.

Vous êtes plu­tôt visuel ? Mon par­cours en images est pour vous.